Tout au long du cursus universitaire, trois types de cours permettent l’acquisition des connaissances.
> Les cours magistraux (CM) en amphithéâtre. Le cours magistral consiste en un exposé, par un enseignant, des connaissances relatives à la discipline. Le rythme et la dynamique du CM sont très différents des cours du lycée. La prise de note rapide et adaptée est primordiale ; en effet, les notes constituent le premier support de travail des étudiants. Il faut donc apprendre à la maîtriser rapidement.
Les enseignements théoriques abordés dans ces cours doivent être complétés par la lecture des bibliographies recommandées pour chaque matière.

> Les travaux dirigés (TD) sont des cours plus appliqués en petits groupes. Selon les disciplines, le travail proposé peut se faire sous la forme d’un complément ou d’une illustration d’une partie d’un CM, d’exercices impliquant une réflexion en groupes ou d’exposés sur des articles ou des thèmes soit imposés soit libres.

> Les sorties de terrain et les ateliers
La pratique du terrain est indispensable à la formation des étudiants en géographie. Elle permet de mobiliser les connaissances acquises durant les cours. Elle permet de voir l’espace « en direct » et non au travers d’outils de visualisation (cartes, photographies, etc.). Elle offre aussi une compétence indispensable aux futurs métiers vers lesquels ils peuvent se diriger. Enfin, elle permet de rencontrer et d’échanger avec les acteurs et gestionnaires de l’espace et des territoires. Les sorties terrain sont présentes de la L1 à la L3 et plus spécifiquement dans le parcours Environnement.
Souvent couplés avec des sorties de terrain, les ateliers permettent aux étudiants de travailler autrement en insistant sur la culture du projet, sur la montée en compétence et le travail de groupe.