La licence MIASHS (Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales) est une formation scientifique pluridisciplinaire qui associe trois disciplines occupant chacune un quart du programme. Il s’agit de l’informatique, des mathématiques et des sciences sociales (sciences cognitives ou sciences économiques). Le quart restant est constitué d’enseignements transversaux : anglais, méthodologie du travail universitaire ou enseignements à choix en vue d’élargir et d’approfondir les connaissances.

L'informatique

L’enseignement de l’informatique est largement basé sur l’algorithmique et la programmation. L’algorithmique désigne l’étude de problèmes d’ordre logique et/ou liés au calcul ainsi que l’élaboration de solutions éprouvées à ces problèmes. La programmation concerne l’utilisation d’un langage de programmation pour la mise en œuvre de telles solutions à l’aide d’un ordinateur. Les autres aspects abordés de l’informatique comprennent les bases de données, la logique, l’étude des systèmes informatiques et des réseaux. Cet enseignement apporte des connaissances et des compétences pouvant être valorisées dans la réalisation d’applications logicielles et la mise en œuvre de modèles mathématiques utiles notamment en sciences cognitives comme en sciences économiques.

Les mathématiques

L’enseignement des mathématiques est conçu comme une suite à celui dispensé en terminale S ou ES option mathématiques d’où les prérequis. Il comporte pour moitié de l’algèbre linéaire, de l’analyse et des probabilités, et pour moitié des statistiques (descriptives & inférentielles). Au-delà d’un enseignement général en mathématiques qui favorise rigueur et capacité d’abstraction, il s’agit de donner les bases théoriques sous-jacentes aux outils mathématiques utilisés dans les disciplines de sciences sociales, et plus particulièrement ceux utilisés en sciences cognitives ou en sciences économiques.

Les sciences économiques

Les sciences économiques sont généralement subdivisées en deux catégories que sont la microéconomie et la macroéconomie. La microéconomie concerne l’étude des comportements et des interactions entre les divers agents économiques (ménages, entreprises, administrations…). La macroéconomie est l’étude de l’économie considérée comme un ensemble dans lequel on s’intéresse aux interactions entre ses agrégats (revenu, investissement, épargne, …). Les sciences économiques s’appuient fortement sur des théories et modèles mathématiques qui sont généralement instrumentalisés grâce à l’informatique.

Les sciences cognitives

Les sciences cognitives visent à étudier les mécanismes de la pensée, qu’elle soit humaine, animale ou artificielle, et s’intéressent donc à des phénomènes tels que la perception et la motricité, l’attention, la mémorisation, l’apprentissage, l’intelligence, le langage…. Elles recouvrent plusieurs disciplines qui relèvent notamment de la psychologie cognitive, des neurosciences, de la linguistique ou de l’ergonomie, ainsi que de l’intelligence artificielle. Les sciences cognitives possèdent des liens marqués avec l’informatique et les mathématiques au travers de la modélisation de la cognition, de la conception des systèmes de traitement de l’information ou de l’étude formelle des langages.

À la fin du premier semestre de la première année, l’étudiant est amené à choisir entre l’une ou l’autre des sciences sociales.

À qui s'adresse cette licence ?

La licence s’adresse à des étudiants titulaires d’un bac S ou ES (de préférence avec option mathématiques), désirant développer des bases solides en mathématiques et acquérir des connaissances en informatique et en sciences sociales afin de poursuivre ultérieurement dans un cursus bi-disciplinaire ou de se spécialiser dans l’un de ces domaines.